JPO #2 Le Concept Art : La créativité au service de la pré-production ciné, TV, Dessin animé, Jeu vidéo, multimédia

Au 1er étage, dans la salle dédiée au Concept Art, on croise plusieurs parents éblouis par cette section, nouvelle et pourtant de plus en plus demandée. Une élève me confiera avoir choisi cette école pour la section Concept Art après plusieurs journées portes ouvertes dans d’autres établissements qui ne proposaient pas cet enseignement.

Le Concept Art, qu’est-ce que c’est ?

Le Concept Art est un métier récent pour artistes complets. Il consiste à inventer et créer des univers entiers composés de  décors, personnages, véhicules et objets, pour différents types de productions dans tous les secteurs.

« Ce métier nécessite un talent de dessinateur, une rapidité d’exécution mais également une bonne confiance en soi pour assumer le travail de pré-production. C’est un travail d’équipe, car l’on donne des directives et l’on en reçoit, mais en tant qu’artiste, on reste seul face à ses prises de décision, et c’est sans doute le plus difficile » nous précise Guillaume Laigle, concept artist et enseignant à l’Ecole depuis 2 ans.


Il m’indique que la section Concept art ouvre sur de multiples métiers, ce qui en fait un bon passeport pour la professionnalisation post-diplôme.
Roughmen, object designers, story-boarders, sont couramment demandés dans le secteur de la télévision, du cinéma, du jeu vidéo, de l’animation et du web.
Les professeurs, tous professionnels, enrichissent leurs apports techniques de précieux conseils sur la réalité terrain, le travail au quotidien. Ces échanges avec les professeurs me permettent d’apprécier mieux encore les travaux d’élèves impressionnants de maîtrise.

Exemple de “Rough”

« Le matériel et les logiciels sont des outils et des supports mais le « rough » le dessin-trait simple est peut-être le plus difficile à réaliser car dans ce métier les délais sont très courts.» rappelle Alain Bernhard également enseignant et précurseur dans cette discipline.


Mon œil attiré par ces fameux outils technologiques croise celui de Stéphane Torossian présent pour réaliser une démo sur la tablette Wacom dernière génération.


Plus grande, légère, précise, elle interpelle les dessinateurs, illustrateurs et professeurs présents. Je constate que ces prouesses techniques facilitent le travail des artistes, mais que seul un dessinateur ou coloriste qui maîtrise les techniques traditionnelles est à même de les utiliser correctement.

En savoir plus sur le métier de Concept Artist-  Entretien avec Alain Bernhard


Lire la suite du reportage JPO